Patrons, dirigeants, managers, vous êtes largués !

Sébastien Broquet Transformation numérique 0 Comments

Partagez :

Digital, numérique, réalité augmentée, réalité virtuelle,….

Pas un article de presse, pas un journal télévisé qui ne fasse référence aux nouvelles technologies à grand renfort « d’évoluer ou mourir » ! »

La dernière mode voudrait que tout le monde sache coder, une compétence indispensable pour l’avenir apparemment, comme la maîtrise du minitel dans les années 80.

Dans votre immense majorité, vous n’avez aucune idée de ce que coder veut dire et lorsque vous étiez à l’école les ordinateurs faisaient leurs premiers pas et leur usage semblait, était, relativement limité.

Et pourtant vous avez réussi !

Pour autant la transformation numérique n’est-elle qu’un effet de mode ?

Evidemment non, mais cela ne veut pas dire que vous êtes obsolètes.

Même si tous les jeunes, les moins de 30 ans, vous sont présentés comme maîtrisant toutes les technologies, il n’en est rien car les institutions qui les forment ont peu évolué ou pas nécessairement en intégrant plus de technologie à leurs cursus.

Comme l’écrit très bien Samuel Arbesman dans son excellent « overcomplicated », la plupart d’entre nous, jeunes ou vieux, utilisons des technologies très complexes tous les jours sans chercher à les comprendre, grâce à des interfaces intuitives. Nous supposons également qu’il existe quelque part quelqu’un qui maîtrise intégralement cette technologie (ce qui est quasi impossible désormais).

Oui le business évolue, oui il faut intégrer de nouvelles technologies, oui le management doit s’adapter mais ce n’est qu’un nouvel épisode dans la longue histoire des ruptures technologiques dans les entreprises.

Uber n’a rien de nouveau, l’arbalète a tué le métier d’archer et l’imprimerie celui de copiste et ça ne date pas d’hier. Pourtant la finalité de ces métiers n’a pas changé.

Il est donc loin d’être trop tard, tout à beau accélérer, l’esprit humain n’a pas été victime d’une mutation à la X-Men et il faut du temps pour absorber toutes ces nouveautés.

Dans ces conditions, quel est le défi pour les « patrons » aujourd’hui ?

J’ai un très bon souvenir de mes débuts dans la formation en 1998. Mon patron de l’époque m’avait annoncé un soir vers 18h que même si je ne l’avais jamais fait, le lendemain je devais former 3 directeurs informatiques de grands groupes à Visual Basic.

Après une nuit agitée à apprendre Visual Basic je me suis rapidement aperçu que mon stress était totalement infondé. Les 3 messieurs m’ont rapidement expliqué qu’ils étaient « officiellement » en vacances pour ne pas éveiller les soupçons de leurs subordonnés et qu’ils voulaient avant tout comprendre de quoi parlaient leurs équipes. Au final, nous avons fait très peu de Visual Basic mais beaucoup de remise à niveau sur le jargon informatique…

Le défi est donc avant tout de tenir compte de ce nouvel environnement et d’en comprendre les coutumes, le jargon, les forces et les faiblesses (car elles existent).

Sans ça quel est le risque ?

Toujours le même : na pas voir venir le coup fatal.

Si vous relisez l’art de la guerre de Sun Tsu, une nouveauté d’il y a environ 5000 ans, il est clair que « l’on ne peut se protéger d’une menace que l’on ignore (volontairement ou pas) », donc « connais ton ennemi ».

Compte tenu de la mondialisation, de l’évolution démographique, de la montée inexorable du niveau d’éducation mondial et de la généralisation de l’anglais la menace est réelle, elle peut venir de n’importe où dans le monde et très vite (pour vous en persuader lisez 0 à 1 de Peter Thiel, fondateur de Paypal en autre, le passage sur les énergies renouvelables est révélateur).

Mais, quel que soit votre niveau de digitalisation personnel vous pouvez apprendre et vous mettre à niveau. Vous avez déjà le métier et l’expérience qui manque aux « jeunes », ils ont donc beaucoup plus à apprendre que vous !

J’ai bien dit VOUS car déléguer, dans ce domaine, ne sert à rien.

Vous devez vous approprier ces nouveaux codes pour les exploiter et, plus important, amener votre entreprise à les exploiter.

N’embauchez pas CDO (Chief Digital Officer) pour faire évoluer votre entreprise à votre place, cherchez plutôt un coach digital, rencontrez des start-up (sans les acheter), fréquentez les espace de co-working et les cantines numériques (pas juste le temps d’une visite) et fuyez les grands colloques, salons et autre séminaires qui ont tendance à survoler le sujet.

Vous découvrirez de nouvelles opportunités, de nouveaux partenaires et serez capable de comprendre ce que vous disent tous ces Geeks (laissez tombers les Nerds). Vous vous rendrez compte que si les jeunes entrepreneurs ont des idées innovantes ils n’ont pas nécessairement toutes les compétences nécessaires et c’est aussi une chance pour votre entreprise.

Alors, pas de procrastination, on commence quand ?

 

 

 

Résumé
Patrons, dirigeants, managers, vous êtes largués !
Sujet
Patrons, dirigeants, managers, vous êtes largués !
Description
Vous n'êtes pas un "digital native" ? Rassurez vous, vous n'êtes pas seul et il n'est pas nécessaire d'être un expert du digital pour assurer la transformation numérique de son entreprise
Auteur
Editeur
Digital Senpai
Logo éditeur
Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *