Prix d’un site internet, épisode final

Sébastien Broquet site internet 0 Comments

Partagez :

Vous voyez enfin le bout du chemin, votre formidable site internet est désormais en ligne. Il est temps de revenir à votre activité principale…

Evidemment non, autant dire, super j’ai mon premier client, j’arrête de prospecter….

Alimenter son site internet

Pendant plusieurs années, référencer son site internet dans les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo….) relevait plus de la technique que du contenu. Il suffisait de blinder les pages de mots clés, d’abuser de liens vers ou en provenance d’autres sites, de multiplier les pages avec le même contenu mais à des adresses différentes… et le tour était joué.

Problème, ça ne marche plus contrairement à ce que certains tenteront évidemment de vous vendre. Avec le temps, les moteurs de recherche ont évolué vers l’analyse sémantique et leurs algorithmes se sont considérablement perfectionnés.

Vous pensez probablement que des gens comme Google n’ont qu’un objectif : faire de l’argent ! Et VOUS VOUS TROMPEZ. L’argent n’est que la conséquence d’un produit adapté aux attentes du marché. Mettez vous à la place de Google et vous comprendrez ce qui est essentiel pour votre site internet. Google part d’une idée simple : permettre à chacun de trouver ce qu’il cherche. Evidemment si ça marche, la valeur d’un tel service est incommensurable et il doit être possible de le monétiser.

Chaque évolution du moteur de recherche est donc tournée vers cet objectif, si l’utilisateur trouve ce qu’il cherche, il continue à utiliser mon service et je peux vendre des produits dérivés.

Dans les premières années d’internet, le moteur de recherche n’avait pas besoin d’être très perfectionné car il y avait peu de contenu à trier, pour simplifier, référencer le contenu existant c’était déjà bien. Dans ces conditions, avoir un site internet alors que personne d’autre n’en avait c’était déjà avoir un avantage concurrentiel.

Je pourrais passer des heures à vous expliquer le fonctionnement des moteurs de recherche mais allons à l’essentiel : le contenu.

Il doit être pertinent par rapport à votre activité, intéressant et régulièrement complété.

Il vous faudra en permanence mettre en ligne de nouveaux articles de fond, produits, infographies, vidéos, photos…. pour à la fois démontrer votre expertise et votre dynamisme.

Rien n’est garanti, mais c’est la base. Prenez la parole, partagez vos expériences, vos réussites, vos échecs et surtout faites parler vos clients…

Ah au fait, ne faites plus de copier coller. Les moteurs de recherche pénalisent désormais le “duplicate content” donc assurez vous que ce que vous mettez sur votre site ne vient pas d’un autre site.

Le contenu de votre site est la composante essentielle de votre stratégie de référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization). En y réfléchissant bien, à quoi bon drainer un maximum de gens vers un site qui ne leur apprend rien et les laisse avec plus de questions que de réponses ?

Un site internet c’est une conversation

Pour rebondir sur le précédent point et à moins que vous ne viviez sur une autre planète vous avez du entendre parler des réseaux sociaux. Ils sont aujourd’hui incontournable et vous devez les intégrer dans votre stratégie internet. Pas de site internet sans Facebook, Twitter, Linkedin ou même Google+.

Le client ne veut plus vous entendre parler de vous pour lui dire qu’il faut vous choisir juste parce que vous dites que vous êtes le meilleur. Il veut des preuves et ce sont les avis et commentaires des autres clients.

La encore internet n’a rien inventé, vous vous rappelez des livres d’or à l’entrée de certains magasins et des références clients dans les plaquettes BtoB ?

Au delà de l’utilisation des réseaux sociaux, qui est un sujet à part entière, laissez vos clients et prospects s’exprimer sur votre site internet, votre page Facebook… S’ils ne le font pas chez vous ils le feront de toutes façons et au moins vous pourrez suivre les conversations facilement et INTERVENIR.

Attention , intervenir ne veut pas dire supprimer. Dans ce nouvel environnement vous devez accueillir la critique de façon constructive, montrer que vous êtes à l’écoute de vos clients et votre capacité à apporter des réponses. Personne ne pense que vous êtes parfait, donc quand les “merdes” arrivent vous devez montrer que vous êtes capable d’apporter une solution (supprimez quand même les injures et comportement sexistes, racistes, homophobes…. il n’y en a pas tant que ça mais quand même).

La encore il est fort probable que vous deviez faire appel à un professionnel si ce n’est pour gérer au quotidien mais surtout pour vous mettre le pied à l’étrier. Je ne pense pas que la gestion des réseaux sociaux puisse être externalisée car elle deviendra votre première source d’information sur vos clients et prospect. C’est donc stratégique et

on externalise pas le stratégique !

A la rigueur vous pouvez travailler avec une ressource externalisée dédiée.

Conséquence, plus on parlera de vous et plus la probabilité d’une embauche sera forte.

J’ai tout bon mais personne ne vient sur mon site

Rappelez vous les 3 règles du commerce : l’emplacement + l’emplacement + l’emplacement. Si vous ouvrez un magasin physique à un endroit ou personne ne passe vous n’aurez pas de trafic tant que personne ne vous connaîtra et vous allez devoir dépenser pas mal d’argent dans la publicité pour vous faire connaitre.

C’est la règle N°1 du business, si vous avez le meilleur produit du marché mais que personne n’est au courant vous n’en vendrez pas.

C’est pire sur internet. Pensez que quand vous mettez une page internet en ligne, il s’agit d’une page parmi des milliards d’autres pages. Probabilité que quelqu’un tombe dessus par hasard : Zéro.

Même si votre site est parfait techniquement, visuellement, ergonomiquement, riche en contenu et que votre activité intéresse quelqu’un, il vous faudra probablement attendre plusieurs mois avant d’avoir un nombre de visites significatif.

Comme dans le monde physique, si vous êtes pressé, faites de la pub !

Et comme pour le “Brick & Mortar”, la pub ça n’est pas gratuit. Bienvenue dans le monde merveilleux du webmarketing. Les moyens à votre disposition sont légion mais généralement complexes pour le non averti et par tous adaptés à toutes les situations. J’en liste quelques uns ci dessous mais c’est loin d’être exhaustif :

  • SEA (Search Engine Advertising), en bref vous payez un moteur de recherche pour afficher une pub pour votre site en fonction de mots clés spécifiques. Très efficace pour aller vite, dépense contrôlée car vous ne payez que les visites réelles mais attention chaque clic vous coûtera entre 0.1 € et 10, 20, 30, 300€ en fonction de la concurrence.
  • Display, vous affichez de jolies bannières dans d’autres sites internet en espérant attirer le chaland. Vous payez aussi au nombre de clic (très peu cher), vous générez énormément de trafic mais vous vendez très peu. Vous l’aurez compris je déteste le display mais en de rares occasions il peut être efficace.
  • Affiliation, comme pour le display vous payez d’autres sites pour qu’ils vous envoient du trafic à partir de bannières. La Différence essentielle est que vous choisissez (généralement) les sites.
  • E-mailing : très efficace, pas cher mais très dangereux. Sa limite essentielle est de disposer d’une base d’email à arroser. Acheter des emails est à proscrire sous peine de graves déconvenues ou de problème légaux. Il reste possible d’apparaître, moyennant finance, dans des “bus mailing”
  • Relations presse
  • Evènement en ligne, salons, webinars….
  • Publicité traditionnelle, évidemment ça marche aussi pour les sites internet, Télé, Radio, mailings, flyers mais surtout n’oubliez pas de mettre l’adresse de votre site internet sur vos supports existants : cartes de visites, plaquettes, véhicules, affiches… Ça paraît bête mais 80% des gens oublient…
  • ……..

La encore nous pourrions en parler des heures.

C’est quoi alors le prix ?

Si vous avez lu les trois articles, bravo !

Vous voyez maintenant ou je veux en venir. Le prix d’un site internet varie de quelques milliers d’euros à l’infini. Partez du principe qu’un bon site internet vaut au moins 10 000€ en numéraire ou en équivalent temps.

Ca n’est pas un investissement (mais vous pouvez l’amortir comptablement) et pour paraphraser l’un de mes anciens mentors

“C’est one shot ou c’est un puits sans fond ?”

UN PUITS SANS FOND !

Oui mais c’est une composante essentielle de votre business au même titre que la publicité traditionnelle.

Cet énorme investissement est inutile si vous n’avez pas une stratégie clairement définie pour atteindre un objectif précis.

C’est là où je peux vous aider, faites des commentaires, posez des questions, appelez moi, Twittez moi, googleisez moi, bref contactez moi pour en discuter.

Résumé
Prix d’un site internet, épisode final
Sujet
Prix d’un site internet, épisode final
Description
Dans cette dernière partie on parle de contenu et de référencement pour vous assurer d'avoir des visiteurs sur votre site
Auteur
Editeur
Digital Senpai
Logo éditeur
Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *