Soyez AGILES

Sébastien Broquet Transformation numérique 0 Comments

Partagez :

Les méthodes agiles sont encore trop peu utilisées dans les projets réels bien que leurs bénéfices soient évidents.

La gestion de projet est, depuis trop longtemps, perçue comme un outil complexe, coûteux et inutile alors qu’évidemment il n’en est rien. Cette perception sert surtout à masquer un manque flagrant de connaissances et de formation sur le sujet.

Pourquoi la gestion de projet devrait elle être toujours comme cela

Etre nommé chef de projet tient désormais plus de la punition que de la marque de reconnaissance et certains iront même avancer qu’il s’agit du plus sure chemin vers le licenciement sans que l’on puisse réellement leur donner tort.

Pourtant si les conditions nécessaires et suffisantes sont réunies, une bonne gestion de projet amène des résultats probants.

Certes, la méthode Waterfall a montré ses limites mais elle reste une solution viable pour les projets complexes impliquant un grand nombre de ressources mais j’y reviendrait probablement dans un autre article.

Mon propos d’aujourd’hui ce sont les méthodes agiles que j’ai la chance d’enseigner à quelques groupes d’étudiants avec une certaine satisfaction.
A ma grande surprise, le concept n’est pas très clair dans les esprits alors que pour moi ces méthodes orientées client coulaient de source.
Perçues comme nouvelles à la faveur du hype actuel sur la transformation digitale elles remontent à …. La nuit des temps. Je vous renvoie à cet excellent document de Jean-Pierre Vickof pour vous en persuader.

Disons que nous les avons redécouvertes dans les année 80 avec l’avènement du lean dans les industries japonaises ce que je découvrirais quelques années plus tard, lors d’un passage chez Renault, comme le principe de qualité totale.

Tout cela est déjà très clair si l’on se concentre sur « itératif, incrémental, adaptatif ». Nous sommes déjà très loin de la méthode classique de gestion de projet.
Alors ajoutez le manifeste agile de 2001, consultable ici entre autres, et vous comprendrez tout l’intérêt de la méthode.

Dans l’environnement actuel où il ne se passe pas une journée sans que vous entendiez qu’il faut remettre le client au centre de l’entreprise j’étais persuadé que de facto tout le monde allait passer aux méthodes agiles et que les journées seraient remplies de sprints et de scrums (pour ceux qui ne me connaissent pas, il s’agit évidemment ici d’une boutade).
Mais…. Rien, nada, que dalle….

Mieux, je croise pas mal de « start-up » et je les entends toujours me parler de lots, de phases, de planning de mise en production, de deadline, de rétroplanning…. Mais jamais ou presque de sprint, de scrum ou de stories.

Le résultat ne se fait pas attendre, des innovations qui mettent des mois à sortir, des applications que tout le monde attend mais que personne ne voit car elles ne sont pas parfaites et des sites internet qui pourraient être en ligne depuis des mois mais où il manque toujours une petite fonction, une image ou un texte.

Pourtant les plus grandes réussites de ces dernières années sont des exemples concrets de l’apport des méthodes agiles. Rappelez-vous de Facebook, Twitter, Google, Amazon et tant d’autres à leur début, vous pensez réellement que les fonctions actuelles étaient dans le plan initial à 10 ans.

Faites mois plaisir, arrêtez de faire des plans sur 20 ans (sauf évidemment si vous construisez des avions, des ponts, des maisons…).

Lancez vos projets en mode expérimental, testez auprès des clients, jetez tout à la poubelle, recommencez ou du moins corrigez.

Dans les nouveaux modèles la règle d’or c’est de faire tester le produit au client.

Une dernière chose, contrairement à ce que je peux entendre, les méthodes agiles ne sont pas réservées au développement informatique. Que vous recherchez l’innovation de rupture ou simplement l’innovation incrémentale testez les méthodes agiles, vous m’en direz des nouvelles.

De toute façon, quel projet aujourd’hui peut dire qu’il n’est pas numérique ?

Une petite dernière pour la route… contrairement aux idées reçues les nouveaux jeux vidéo ne sont pas moins bien fini qu’avant, ils sont en mode agile. Une fois sortis, ils sont corrigés en permanence et ce l’on y ajoute régulièrement de nouveaux contenus. Enfin c’est ma façon de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide ;D
Vous êtes convaincu mais vous ne savez pas comment vous y mettre, cliquez sur la pilule rouge ou retournez dans le troupeau.

Je veux devenir agile !

Résumé
Soyez AGILES
Sujet
Soyez AGILES
Description
Un petit article sur le thème de la gestion de projets agile et pourquoi il faut l'utiliser mais pas toujours
Auteur
Editeur
Digital Senpai
Logo éditeur
Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *